24/06/2008

Le futur nous appartient … si on le veut

Ma dernière communication se terminait avec les phrases suivantes :

“Telle que je l'ai demandé de fait avec ma lettre du 30.03.2001. C'est avec l'interdiction de lire cette lettre à l'AG 2001 et d'en délibérer que tout a commencé.

Relisez cette lettre et celle d'un autre copropriétaire jointe au PV de l'AG 1998 qui en fait m'a réveillé et inspiré ...”

Ma lettre de 2001 comprenait deux pages. Je demandais à la 1ére page de constater que l’AG était convoqué incorrectement (la thèse). A la page 2 je proposais de chercher la réponse à 7 questions indirectes (l’anti-thèse), dont un conflit possible d’intérêts de mandataires, la preuve que notre compte bancaire nous appartient, ….

Mais je suggérais en fait aussi de débattre sur la mission de notre Association de Copropriétaires (la synthèse). Rien n’était mis sur papier par moi, mais l’interdiction donné à moi de parler m’a empêché d’expliquer plus en détail ma synthèse : l’application des normes Kyoto au sein de notre copropriété.

Au lieu de préparer la copropriété à l’avenir, l’ex-pouvoir en place a préféré d’essayer de maintenir le système existant en place.

Il est regrettable que l’ex-pouvoir en place a interdit à ceux qui avaient une autre opinion qu’eux de s’exprimer librement et sans contrainte aucune à l’AG. Et que l’ex-pouvoir en place a non seulement employé pour cela des moyens pas tout à fait corrects. Mais qu’il a en fait désinformé les copropriétaires.

Dans quelques semaines l’AG 2007 pourra probablement se réunir à nouveau. Ce sera, pour autant que je sache, le 5ème essai de le réunir. Mais maintenant finalement dans un contexte comme il faut. Je remercie l’ex-président des AG 2005/2006 qu’il a accepté cette solution, pour mettre une fin à l’impasse créé par les différentes pétitions de 2007/2008.

Les copropriétaires recevront avec l’invitation les informations impartiales nécessaires à pouvoir prendre une décision indépendante en âme et conscience.

Ils pourront d’abord fixer le cadre pour régler le passé d’une façon correcte et durable, pour en suite faire un choix pour le futur, en tenant compte de la mission légale mais exclusive de notre association :

« La conservation et l'administration du groupe d'immeubles bâtis ».

Depuis 1983 la participation des copropriétaires à nos AG a descendu en dessous de 50%, avec comme résultat la nécessité de faire deux séances. Le fait qu’en moyenne seulement 20% des copropriétaires sont effectivement présent et en moyenne 20% donnent leur procuration rend les décisions prises précaires et fragiles, puisqu’ils ne sont pas portés par une majorité effective. Surtout si des informations essentielles ne sont données partiellement et seulement à l’AG. Une décision prise par 51% à 97% de 40% ne reste qu’une décision d’une minorité.

Maintenant les circonstances sont réunies pour que les copropriétaires puissent participer à une AG qui est une AG de tous pour tous. Venez donc en personne. Faites que +50% y soit présent. Votez en âme et conscience, après avoir consulté préalablement la documentation remise, après avoir écouté l’opinion de vos collègues lors de la délibération de chaque point, après avoir posé les questions que vous jugez nécessaires d’une façon correcte et avec respect d’autrui.

Pour ma part je n’ai qu’un bût. Je veux savoir quel est le choix que l’AG va faire en, ce qui concerne les normes Kyoto. Parce que en fonction de ce choix je peux déterminer si c’est utile de rénover mon appartement tel que je l’avais planifié en 2000. Et je saurai aussi et surtout si mes frais énergétiques privatifs vont pouvoir rester payables ou non.

On a déjà raté la chance en 2001 d’avoir maintenant une consommation d’énergie diminuée d’au moins 20% à 30%. Veut-on vraiment continuer sur ce chemin ?

Ou veut-on agir comme un bon père de famille et préparer notre copropriété pour le 21ème siècle ?

Cette AG sera décisive. Soyez là. Formez votre opinion sur base de faits objectifs. Aucun mandataire n’est inamovible ni intouchable ni irresponsable, quoi qu’on en dise.

Les commentaires sont fermés.